18/05/2014

Quelle relation entre l'initiative sur le salaire minimum et celle sur l'immigration de masse?

Immigsalaireminimum.png

Comme le graphique ci-dessus le montre, il y a une corrélation négative assez nette entre le pourcentage de oui à l'initiative sur l'immigration de masse et l'initiative sur le salaire minimum refusée dimanche. En clair, les cantons qui ont le plus accepté l'initiative de l'UDC ont aussi le plus refusé le salaire minimum. Même s'il est très risqué de tirer des conclusions au niveau individuel sur la base de ces données, on pourrait en déduire que les orientations idéologiques ont joué un rôle plus important que des facteurs liés à la protection du marché du travail. Ainsi, quelqu'un qui voudrait protéger le marché du travail suisse par tous les moyens aurait pu voter à la fois contre l'immigration de masse et pour le salaire minimum. Ce genre d'attitude est parfois appelé le "chauvinisme social". Or, ce genre de mécanisme ne s'observe pas, à l'exception du Tessin: c'est le seul canton nettement en haut à droite du graphique. Les petits cantons alémaniques en particulier sont plutôt du type " chauvinisms liberal". Le Tessin est un cas à part, comme le montre sa position sur le graphique: c'est le seul canton qui a massivement soutenu l'initiative contre l'immigration de masse mais qui est aussi parmi les plus favorables au salaire minimum.

Les commentaires sont fermés.